L'éducation nationale utilise la visioconférence pour les épreuves du bac

J'ai souvent l'occasion de sentir chez les parents de mes clients et même chez beaucoups d'élèves et d'étudiants qui me contactent directement, certaines réticences face à un accompagnement à distance par Skype*. Généralement, les explications données me laissent penser qu'ils ont le sentiement que cela est moins "sérieux", que la nature du contact ne permettra pas les mêmes bénéfices en terme de qualité du travail et de résultats. Je sais par expérience qu'il n'en est rien et il faudra du temps pour que les mentalités changent. Heureusement ces nouveaux moyens de communication étant à présent largement utilisés par l'éducation nationale, les habitudes devraient vite évoluer.

Oui, désormais les élèves passent des épreuves du bac par visioconférence. Il s'agit bien entendu d'épreuves orales. Une nouvelle preuve si cela était nécessaire du formidable outil que représente la visioconfrence ou webconférence, mais surtout que cet outil permet une communication verbale et non verbale absolue. Et lorsque l'investissement est entier et que le cadre n'est pas perturbé par des distractions extérieures, cela s'avére tout aussi performant que le face à face.

Cela fait déjà des années que j'accompagne les étudiants sur tous types de problématiques en visioconférence et cette validation, en quelque sorte, du gouvernement sur mes recherches, mes convictions et les excellents résultats obtenus via ce mode de communication dans mon travail avec les étudiants est aujourd'hui une réelle satisfaction.

 education.gouv.fr-epreuve du bac par visioconference

 

 

En fait, ce n'est qu'une demi surprise et ce n'est pas vraiment nouveau que l'éducation nationale s'interroge sur les possibilités offertes par un tel outil, et mette en place des projets pilotes afin d'en définir les limites et bénéfices, puisque déjà en 2007, une première "expérience" avait été mise en place par le ministère de l'éducation nationale pour l'aprentissage des langues vivantes étrangères et qui avait été "étendue" en 2008 et ceci nottament dans des écoles primaires et élémentaires!

"40 sites pilotes ont été retenus dans le cadre de l'appel à projet «Visioconférence pour favoriser l'apprentissage des langues». Ce dispositif est étendu à 1 000 écoles à la rentrée 2008"

 

education.gouv.fr-visioconference-2008 appprentissage langues vivantes

 

Je me réjouis que ce moyen de communication soit enfin validé par le gouvernement comme outil d'enseignement à part entière, mais cela va en fait bien plus loin puisque en juin 2014, un cours en ligne ouvert à tous sur l’enseignement et l’apprentissage avec les technologies informatiques a débuté le 30 avril 2014. Ce MOOC (comprenez en anglais : massive open online course), constitue un exemple de formation ouverte et à distance en télé-enseignement. Co-produit par l'ENS de Cachan et l'ENS de Lyon vise à fournir un tour d’horizon des questions relatives à l’éducation et aux outils numériques, et aussi à favoriser la mise en place de projets de formation ayant recours à ces mêmes technologies.

"Le cours est destiné aux professionnels de l’enseignement et de la formation (enseignants dans le primaire, le secondaire ou le supérieur), formateurs d’adultes, chargés des questions éducatives dans les collectivités, producteurs de ressources, voire à tous ceux qui sont impliqués dans des activités d’éducation ou de formation comme les parents d'élèves et les étudiants"

La page d'inscription au cours en cliquant ici

 

educsol.education.fr-enseigner et former avec le numerique

 

Tout cela fera réfléchir, je l'espère, les personnes réticentes à se lancer dans une démarche de coaching à distance en visioconférence. Si vous souhaitez en savoir plus je vous invite à lire ma page consacrée au coaching à distance.